12 km de côte

Khoumz – Aghbalou

Nous avons repris la route vers 9h du matin pour atteindre Bghaghza. 12 km de côte, en plein soleil, ce n’était pas de tout repos. Nous avons croisé des personnes en voiture qui voulaient absolument nous faire monter et ne comprenaient pas du tout l’intérêt de faire ce trajet à pied. C’était assez drôle d’argumenter avec eux pour les convaincre de nous laisser marcher.
En fin de journée, nous atteignions Arbalou. Nous avons eu du mal à trouver un endroit où dormir. Les portes s’ouvraient moins facilement que les jours précédents. Mais nous avons finalement été accueillis par une dame dans une belle maison… avec un lit très confortable ! Nous nous sommes laissés séduire et avons abandonné nos tentes dans notre sac à dos pour une nuit.

la simplicité

Abanahkim – Khoumz

Après 20 km de marche nous arrivons dans la seule maison entre Dar Chaoui et Bghaghza. Elle est habitée par deux frères très sympas. Nous avons partagé du pain, de l’huile d’olive, des œufs frais et des olives préparées par leur mère qui habite dans un douar un peu plus reculé.
La nuit était un peu compliquée car nous avons dormi dans nos tentes, plantées dans le jardin. Les chiens ont aboyé autour de nous tout le début de nuit puis nous avons eu un peu froid mais sinon ça allait. Le lendemain nous avons replié les tentes comme nous pouvions. Ce n’était pas si facile parce qu’elles étaient trempées. Et nous voilà repartis !

Barrage du 9 Avril

Hjar Nhal -Abanahkim

Nous partons avec Maman, notre guide et un sac à dos pour une bonne vingtaine de bornes. Nous nous sommes un peu perdus car le guide ne connaissait pas la région si bien que ça. 
Nos efforts furent récompensés en fin de journée car nous avons atterri chez une famille adorable qui nous a accueillis très chaleureusement. Le père rayonnait par sa joie de vivre, c’était un bonheur de passer la soirée à discuter avec lui. Nous sommes repartis ce matin après de grands « au revoir », ravis de cette rencontre.

La traversée du maroc à pied

 » Tout semble impossible à ceux qui n’ont jamais rien essayé.  » – jean-louis Etienne

Je m’appelle Ilyan, j’ai 13 ans, je suis franco-marocain et j’ai décidé de traverser le Maroc à pied. La première étape sera d’aller de Tanger jusqu’à Ouarzazate. Je marche toujours avec un adulte de ma famille ou parmi mes proches et nous dormons soit en bivouac, soit chez l’habitant. L’objectif est de découvrir mon pays et d’aller à la rencontre des gens qui y vivent. J’aime marche en montagne et j’ai construit mon itinéraire en fonction de cela: pour marcher en dehors des sentiers battus. Une deuxième étape de traversée du désert aura lieu en 2019/2020. Merci à tous de me suivre dans cette aventure !

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer